Le souk arabe dans la Vieille Ville


La majeure partie du marché de la Vieille Ville se trouve dans le quartier musulman, mais ses ruelles enchevêtrées traversent les frontières des quatre quartiers de la Vieille Ville : le juif, le chrétien, l’arménien et le musulman. 
Dès que vous pénétrez dans le souk, vous êtes immédiatement frappé par la richesse des couleurs, des parfums et des sons provenant des échoppes et des ruelles. Que vous soyez un touriste, un habitant de Jérusalem ou tout simplement un promeneur, la traversée du souk de la Vieille Ville est une expérience qui stimulera tous vos sens. Le souk avec ses petits restaurants arabes authentiques cachés dans ses ruelles et les meilleurs restaurants de houmous de la ville vous offre également une délicieuse expérience culinaire qui flatte le nez et le palais.

Si votre emploi du temps le permet, il est recommandé de visiter le souk en semaine plutôt que le weekend afin d’éviter les cohortes de promeneurs qui s’y baladent le week-end. Les propriétaires des boutiques et des échoppes, connus pour leurs talents du marchandage, auront plus de temps à vous accorder. Si vous êtes venus acheter des tissus, des sacs à main, des chaussures ou des bijoux, vous obtiendrez de meilleurs prix en semaine.

Le souk de la Vieille Ville comprend plusieurs marchés spécialisés, parmi lesquels le marché des vendeurs de coton, également connu sous le nom de marché découvert. Ses arcs caractérisent son architecture particulière. A l’extrémité du marché des vendeurs de coton, vous trouverez la porte menant au mont du Temple. Le Cardo, l'une des principales rues de Jérusalem à l'époque romaine, abrite aujourd’hui des galeries, des magasins de Judaïca et des bijouteries, et enfin le Muristan et ses rues commerçantes sont situés en plein cœur du quartier chrétien.