Le mont Sion

Entre 1948 et 1967, la Vieille Ville de Jérusalem est sous autorité jordanienne et le mont Sion, colline située à proximité de la muraille, est alors le point le plus proche offrant aux Israéliens une vue sur le mont du Temple. Le nom mont Sion a été donné à cette colline apparemment au Moyen-Age, bien que les Ecritures juives nommaient déjà l’endroit par ce nom. Selon la légende, le Sultan Soliman le Magnifique comptait intégrer le mont Sion à l’intérieur de la muraille de la Vieille Ville, Cependant, les ingénieurs turcs qui planifièrent la restauration des murs laissèrent par erreur le mont Sion et le tombeau de David en dehors de la muraille, ne laissant d’autre choix au sultan que de les faire exécuter. Parmi les sites importants situés sur le mont Sion: la salle du dernier repas(la Cène), le tombeau du roi David, la Chambre de l'Holocauste (musée de la Shoah), le cimetière protestant où est enterré Oskar Schindler et l’église de la Dormition.